Compte-rendu du Café-Sexo du 25 mai 2016 : Le Plaisir masculin

  • 0

Compte-rendu du Café-Sexo du 25 mai 2016 : Le Plaisir masculin

Category : Non classé

Compte rendu du café sexo du 25 mai 2016-

Le plaisir masculin

 

Nous nous sommes posé une question : Le plaisir chez l’Homme peut-il varier ? Avez-vous remarqué qu’il n’était pas le même en fonction de circonstances ou de moments ?

– Nous avons comparé le plaisir avec un met préféré : en fonction du moment, de l’ambiance, nous ne ressentons pas le même plaisir à déguster. Cela se rapproche du plaisir en amour : la tenue vestimentaire, les positions, les gestes plus ou moins sensuels du partenaire…donnent une autre « saveur » au plaisir.

Note de la sexologue : il semblerait que pour la majorité des hommes : la vision soit un sens très développé pour l’augmentation de l’excitation- Sous-vêtements affriolants, lumière tamisée ou non, voir sa partenaire jouir…

 

Pour certains, l’augmentation du nombre de rapports favorise le désir, d’autres pensent qu’au contraire un petit peu de frustration et de manque vont décupler le désir et le plaisir …

Question : Qu’est ce qui peut faire durer le plaisir ?

– les changements : de lieux … de positions …les fantaisies …. Ne pas cesser de jouer …

 

Note de la sexologue : Nous sommes des Humains et nous avons la parole .. C’est très utile ! La communication est la base de l’entente sexuelle et surtout de la possibilité de changements, d’envies de découvertes et de nouveauté. Se dire ce que l’on aime, ce que l’on n’aime moins, pas du tout… Les possibilités de changements que l’on accepte et ceux  que l’on refuse définitivement.

 

Il est important de savoir pour soi-même déjà pourquoi l’on refuse certaines pratiques : sodomie, libertinage, cunnilingus ou fellation …. Se demander si c’est par dégout, sensation d’avilissement, peur de la douleur, crainte du jugement, etc….

Cela permettra de faire le « ménage » sur des aprioris, sur des auto-jugements, sur des codes sociaux, sur la part de son éducation. Cela permettra aussi de connaitre dans un couple les possibilités d’évolution et aussi le respect de non pratiques lorsque les choses sont énoncées clairement.

 

Question : qu’est-ce que le plaisir prostatique chez l’Homme ?

Plaisir obtenu par pénétration anale manuelle, sexuelle ou god. La stimulation de la prostate par voie anale à travers la paroi du rectum donne un plaisir particulier. Certains hommes acceptent d’essayer, le pratiquent, d’autres n’osent pas par peur de l’inconnu et parce qu’ils assimilent cette pratique à de l’homosexualité…. A chacun ses limites …

 

Question : le libertinage : dysfonction dans le couple ??

Note de la sexologue : Non, le libertinage ne correspond que rarement à une dysfonction dans le couple mais plutôt à une envie de changement, de piment. Mais attention encore à la communication dans le couple : si les deux ne sont pas totalement d’accord sur ce que l’on recherche on risque d’être déçus voire de connaitre des distensions dans le couple : savoir si l’on fait du libertinage pour un aspect exhibitionniste ou voyeuriste ou connaitre des sensations nouvelles avec d’autres partenaires… Chacun a ses attentes et il faut beaucoup en parler avant et évaluer toutes les conséquences de ces pratiques.

Question : La communication face aux difficultés sexuelles

Note de la sexologue : Les hommes ont une difficulté pour parler de leurs soucis, dans la vie générale déjà mais surtout en matière de sexualité. Ils doivent apprendre à discuter et à parler à leur partenaire de leurs doutes, de leurs craintes, de leurs envies. C’est ainsi qu’ils pourront faire face aux soucis de dysfonction érectile et d’éjaculation précoce.

La dysérection représente toujours une grande souffrance pour l ‘Homme qui a le sentiment d’être moins « Homme », de perdre en virilité. De ce fait, son estime de soi se détériore. S’il en parle vraiment avec sa compagne, ils pourront ensembles comprendre le processus et consulter un sexologue. De nombreux traitements existent, il ne faut pas toujours en faire l’économie. Il s’agit généralement de traitements temporaires permettant de reprendre confiance en soi. Et surtout n’oublions pas que la qualité de l’érection est beaucoup lié au stress : des hormones entrent en jeu au moment de l’érection, certaines favorisant l’arrivée du sang dans le pénis (hormones de détente = Endorphines ou de plaisir = dopamine), d’autres hormones vont inhiber ce phénomène (hormones de stress = adrénaline). En parler à sa compagne et/ou  à un professionnel améliore toujours la situation, des solutions adaptées vont être trouvées.  

Quant à l’éjaculation précoce, un homme sur 3 ou 4 sont concernés : il faut en parler car cela se résout facilement avec des changements de comportements. Un sexologue vous fera comprendre le processus d’apparition et comment seul, ou avec votre partenaire résoudre ce souci bien ennuyeux pour l’atteinte du plaisir pour soi et pour l’autre.

 

Question : Peut-on distinguer orgasme et éjaculation chez l’Homme ? (Intervention de Nicolas )

Note de la sexologue : Après un traitement chirurgical du cancer de la prostate, il s’avère que les hommes ont toujours un orgasme mais sans éjaculation. C’est ainsi que l’on a pu, entre autres, distinguer les deux, bien souvent confondus.

Mais peut –on volontairement contrôler son éjaculation afin de la retarder à volonté voire la distinguer complètement de la jouissance ?

C’est ce que propose la sexualité tantrique.

La sexualité sacrée est un fait humain ancestral lié à la magie et à la sorcellerie.

Le tantrisme est  vieux de 4000 ans avant notre ère. Les techniques du Tantra et du Tao peuvent être bénéfiques à notre épanouissement sexuel ainsi qu’à notre esprit et à notre santé en général. Il s’agit pour l’essentiel d’un travail « énergétique »lié à la circulation des énergies dans le corps comme dans le yoga et le Qi Gong. En théorie, il s’agit de transformer l’énergie orgasmique, qui est très puissante, en énergie spirituelle. Cet éveil spirituel a pour effet au niveau de la sexualité de faire durer les préliminaires, de contrôler pour l’homme son excitation, afin de se faire succéder les orgasmes sans éjaculation et donc sans perte d’énergie.

Le plaisir tantrique passe par la bienveillance, la pleine conscience, l’amour, la connivence, la complicité, la respiration abdominale synchrone. Le but est la maitrise de son éjaculation qui permettra de ne pas perdre son érection. Dans la sexualité tantrique, l’éjaculation est considérée comme néfaste, une perte d’énergie qui raccourcirait la vie à terme. Mais l’entrainement sur son périnée est nécessaire (Hé oui les hommes ont aussi un périnée et ils peuvent en prendre le contrôle !) : on apprend ainsi gérer son excitation et son éjaculation. Cela ne s’apprend pas en un jour mais est accessible à tous avec un peu d’exercice.

Ceci reste possible  avec l’aide d’une partenaire complice tant en matière de compréhension mutuelle de la montée de l’excitation, qu’en matière de respiration commune, de spiritualité….

 

Conclusion de ce café sexo :

 

Nous avons pu faire ressortir que le plaisir chez l’Homme est lié à différents facteurs. Une bonne compréhension de sa propre Excitation, des facteurs liés à sa/son partenaire : plaisir du ou de la partenaire exprimé ou ressenti, communiquer ses souhaits en matière de de pratiques sexuelles, fantaisies, envies de nouveauté. Et surtout échanger sur  ses craintes, ses stress car les non-dits sont très rapidement pourvoyeurs de difficultés d’autant plus compliqués à résoudre qu’ils seront tus longtemps.

 


Leave a Reply